contact@avo-cat.com 04.68.34.40.38
Droit immobilier
Sous-location.Résiliation du bail principal.Expulsion
11/11/2017
0

La sous-location, même à usage d’habitation, se trouve affectée par la résiliation du bail principal.

En cas de résiliation du bail principal, le sous-locataire se trouve déchu de tout titre d’occupation, et son expulsion peut être ordonnée par le propriétaire des lieux, même s’il avait donné son accord à la sous-location.

Ces principes, issus de l’article 8 de la loi du 6 juillet 1989 relatif aux baux d’habitation, ont été appliqués par le juge des référés du Tribunal d’Instance de PERPIGNAN, dans une ordonnance en date du 8 novembre 2017.

Dans cette affaire, un immeuble comportant un local commercial et une partie d’habitation, faisait l’objet d’un bail commercial. Le locataire commercial avait sous-loué la partie habitation à un couple, qui occupait les lieux à titre d’habitation principale.

Suite à la liquidation judiciaire du locataire principal, le liquidateur judiciaire avait mis fin au bail et demandé aux occupants de libérer les lieux.

Ceux-ci ne s’étant pas exécutés spontanément, le propriétaire leur fait délivrer assignation devant le juge des référés en faisant valoir que la résiliation du bail principal ayant automatiquement mis fin au sous-bail, les lieux étaient occupés sans droit ni titre.

Le juge des référés leur donne raison, considérant que la persistance de l’occupation en dépit de la résiliation du sous-bail, constitue un trouble manifestement illicite au droit de propriété.

Bien que la sous-location à usage d’habitation soit peu fréquente, le sous-locataire doit avoir connaissance du caractère précaire de son titre d’occupation en cas de résiliation du bail principal.

Me David DUPETIT, Avocat Perpignan.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :